Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Avec la sleeve

Le premier mois
Le premier mois va vous permettre de vous habituer à votre nouvel estomac.
Mangez très lentement, car il ne faut pas forcer sur votre petit estomac, qui est en train de cicatriser.


 
Après le premier mois



Mangez dans le calme à heures régulières 
 
 Fractionnez vos prises alimentaires en trois repas (plus éventuellement une ou deux collations).
 Variez votre alimentation.
 Ne mangez que des petits morceaux.
 Mastiquez longuement, déglutissez en plusieurs fois.
 Prenez le temps d'apprécier votre repas. N'oubliez pas que la digestion commence dans votre bouche. 
 Buvez le moins possible pendant vos repas
 À l'apparition d'une sensation de satiété, cessez impérativement de manger.
 Surveillez votre dentition.

Une cuillére à café de plus pourrait vous faire vomir. Vous n'avez qu'un mini estomac, ne l'oubliez pas.
 
 
Si vous vomissez, ce qui est une éventualité assez rare avec la sleeve : 

 Soit vous avez trop mangé
 Soit vous avez mangé trop vite
 Soit vous avez mangé de trop gros morceaux
 Soit vous n'avez pas assez mâché
 Soit vous avez avalé trop vite
 
 
Entre les repas 

Buvez en dehors des repas mais souvent, par petite quantité, même si vous n'avez pas vraiment  soif.

Reprenez une activité physique régulière, de loisirs et d'endurance.
L'activité physique régulière la plus simple est la marche : marchez d'un bon pas mais à votre rythme, l'idéal étant 3 fois 30 à 40 minutes par semaine.
Un kinésithérapeute peut vous y aider.
Après le premier mois, vous pouvez reprendre le sport sans aucun problème.

Respectez des heures de sommeil suffisantes.
Faites-vous éventuellement accompagner au niveau ''gestion du stress''.
 
Faites vous suivre régulièrement par votre médecin traitant

En plus de votre apport quotidien en vitamines et en oligo-éléments, votre médecin vous incitera à optimiser votre alimentation dans le sens d'un meilleur apport en Fer et en Calcium.

Attention également à une éventuelle dénutrition protéique. Si vous n'apportez pas suffisamment de protéines à votre alimentation, vous allez maigrir sur votre masse musculaire, alors qu'il serait préférable de maigrir sur votre masse grasse. Au pire, si votre apport en protéines est vraiment trop faible, vous pouvez atteindre un état de dénutrition protéinée, avec baisse des défenses immunitaires et une fatigue, une anémie, une sensibilité accrue aux infections. 

 

Si vous avez des doutes sur la qualité de votre équilibre alimentaire (protéines, lipides, glucides rapides et lents, fibres) sur les quantités ou sur les textures, n'hésitez pas à solliciter une diététicienne pour vous aider.
 



Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Décembre 2016 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
Livre d'or

Dernier message :

je souhaite vous donner mes coordonnées car je pense pouvoir réellement apporter une aide efficace aux personnes obèses ou en surpoids, souffrant éventuellement de pathologies connexes comme le diabèt...

par Valérie MERY MANDEVILLE

Aller sur le livre d'or

Dernières modifications
Météo

Lundi

min. 2 ° max. 9 °
Ciel dégagé

Mardi

min. 3 ° max. 10 °
Partiellement nuageux

Mercredi

min. 3 ° max. 10 °
Partiellement nuageux
Dons